Le Pic Saint-Loup et l’Hortus

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description du Pic Saint-Loup et de l’Hortus[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]e pic Saint-Loup est une pittoresque montagne du Languedoc-Roussillon située à proximité des communes de Cazevieille et de Saint-Mathieu-de-Tréviers, dans le département de l’Hérault.
Situé à environ 20 km au nord de Montpellier, le pic est visible d’une grande partie du département de l’Hérault, du littoral ainsi que du Gard, d’où son profil évoque une pointe s’élançant vers le ciel. C’est l’un des plus beaux sites naturels et de randonnée de la région des garrigues, avant-poste des Cévennes. La montagne est d’ailleurs considérée comme la « Sainte-Victoire » du Languedoc. Elle forme, avec la montagne de l’Hortus qui lui fait face au nord, un site naturel protégé et héberge un certain nombre de rapaces.
Du haut de sa crête acérée, le pic Saint-Loup tient tête aux éléments. Une grande croix de fer y est dressée, un poste d’observation ainsi que la chapelle d’un ancien ermitage.
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]a montagne de l’Hortus (512 m) est située tout près du pic Saint-Loup auquel elle fait face. Elle est constituée par la fracture du plateau de Pompignan.
Son impressionnante et très esthétique falaise de calcaire blanc, haute de plus de cent mètres et large de plus de un kilomètre, est visible depuis toute la région de Montpellier. Elle héberge quelques couples de rapaces.
Avec son voisin le pic Saint-Loup, l’Hortus constitue une des principales destinations de balades du montpelliérain.
La montagne de l’Hortus constitue le rebord méridional d’un petit causse (plateau calcaire) englobant les communes suivantes : Le Rouet, Claret et Notre-Dame-de-Londres.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pic Saint-Loup de Wikipédia en français (auteurs) [/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »483,484,485″ disable= »map » headerlegend= »du Pic Saint-Loup et de l’Hortus »]

Pic Saint-Loup – Le Lac de la Jasse

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description du Pic Saint-Loup[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]e pic Saint-Loup est une pittoresque montagne du Languedoc-Roussillon située à proximité des communes de Cazevieille et de Saint-Mathieu-de-Tréviers, dans le département de l’Hérault.
Situé à environ 20 km au nord de Montpellier, le pic est visible d’une grande partie du département de l’Hérault, du littoral ainsi que du Gard, d’où son profil évoque une pointe s’élançant vers le ciel. C’est l’un des plus beaux sites naturels et de randonnée de la région des garrigues, avant-poste des Cévennes. La montagne est d’ailleurs considérée comme la « Sainte-Victoire » du Languedoc. Elle forme, avec la montagne de l’Hortus qui lui fait face au nord, un site naturel protégé et héberge un certain nombre de rapaces.
Du haut de sa crête acérée, le pic Saint-Loup tient tête aux éléments. Une grande croix de fer y est dressée, un poste d’observation ainsi que la chapelle d’un ancien ermitage.
Au nord du massif, on trouve une retenue artificielle, le lac de la Jasse.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pic Saint-Loup de Wikipédia en français (auteurs) [/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »480,481,482″ disable= »map » headerlegend= »du Pic Saint-Loup »]

Eglise de Saint-Martin-de-Londres

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description de Saint-Martin-de-Londres[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]S[/dropcap2]aint-Martin-de-Londres (occitan : Sant Martin de Londras) est une commune française, située dans le département de l’Hérault et la région Languedoc-Roussillon.
Commune située au nord de Montpellier, en bordure de la plaine de Londres (l’étymologie dérive du mot celtique lund signifiant marais), dans la Garrigue languedocienne, presqu’au pied des Cévennes et à proximité du Pic Saint-Loup et de la montagne d’Hortus. Le village est centré autour de sa Place des Platanes – platanes centenaires. Elle a conservé une bonne partie de ses remparts du XIVe siècle et, pour partie, l’ancien enclos seigneurial du XIIe siècle, le vieux fort, dont il subsiste une porte. L’église paroissiale, construite par les moines de Saint-Guilhem-le-Désert, en occupe le centre, tandis que le presbytère occupe l’ancienne maison claustrale au-dessus des restes d’un porche.
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]’église Saint-Martin est une église romane construite au XIème siècle classée monument historique. Elle est, à l’origine, construite d’après un plan centré surmonté d’une coupole. À l’extérieur, sur sa toiture de lauzes, un lanternon est édifié qui abrite une petite cloche. Un autre clocher à une baie est ajouté au XVIIIe siècle, dont la cloche réalisée par le maître fondeur montpelliérain Jean Poutingon est également classée monument historique.
De nombreuses ruelles et maisons pittoresques sont situées au cœur de l’ancien village.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Martin-de-Londres de Wikipédia en français (auteurs) [/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »478,476,477″ disable= »map » headerlegend= »de Saint-Martin-de-Londres »]