Archives de catégorie : Mexique

Cobá

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description du site de Cobá[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]C[/dropcap2]obá est un site archéologique important appartenant à la civilisation maya. Il se situe dans la péninsule du Yucatán, au Sud-Est du Mexique (État du Quintana Roo) dans le petit village de Cobá à environ 106 km de Playa del Carmen et à 42 km de Tulum.
Seule une petite partie des quelque 80 km² du site a été fouillée et peu de visiteurs s’y rendaient avant la construction d’une route touristique dans les années 1970.
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]a Cité est structurée en différents ensembles qui non seulement ont une relation chronologique entre eux mais aussi une relation urbanistique. Ainsi il y a des groupes presque exclusivement résidentiels (Groupe Cobá) et d’autres ayant des fonctions cérémonielles ou funéraires (Groupe Macanxoc). Jusqu’à ce jour on a découvert plus de 30 stèles, autels et panneaux gravés sur le site. Seule une petite portion du site est accessible au public et les travaux de restauration et de mise en valeur ne font que débuter. Ceci donne à ce site situé dans la forêt un caractère sauvage et naturel donnant au visiteur la sensation d’être un explorateur. De petites places donnant sur des stèles en calcaire très abimées donnent aussi la sensation de se trouver en face de monuments placés là sans organisation spatiale préconçue, ce qui est faux.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cobá de Wikipédia en français (auteurs)[/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »14,15,16,17″ disable= »map » headerlegend= »du site de Cobá »]

Chichén Itzá

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description du site de Chichén Itzá[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]C[/dropcap2]hichén Itzá est une ancienne ville maya située entre Valladolid et Mérida dans la péninsule du Yucatán, au Mexique. Chichén Itzá était probablement le principal centre religieux du Yucatán et reste aujourd’hui l’un des sites archéologiques les plus importants et les plus visités de la région. Le 7 juillet 2007, l’endroit a été désigné comme l’une des sept nouvelles merveilles du monde après un vote controversé organisé par la New Seven Wonders Foundation.
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]a présence d’une cité maya à cet endroit est due à la présence de deux puits naturels (cénotes) qui constituaient un trésor inestimable dans cette région dépourvue d’eau. Le site doit d’ailleurs son nom à cette source d’eau souterraine : Chi signifie « bouche » et Chén, « puits ». Itzá (« sorcier de l’eau » en maya yucatèque) est le nom du groupe qui, selon les sources ethnohistoriques, constituait la classe dirigeante de la cité.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chichén Itzá de Wikipédia en français (auteurs)[/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »13,10,11,12″ disable= »map » headerlegend= »du site de Chichén Itzá »]

Uxmal

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description du site d’Uxmal[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]U[/dropcap2]xmal est une antique cité maya de la période classique. Uxmal est située dans l’État mexicain du Yucatán, à 78 km au sud de Mérida, et à 15 km au sud-est de Muná.
Le nom d’Uxmal (prononcer « Ouchmal ») vient d’un mot maya yucatèque qui signifierait «Trois-fois-construites»1. Son essor, son apogée et son déclin couvrent une période assez brève aux IXe – Xe siècles. Gouvernée par des dirigeants compétents et stimulée par une alliance de courte durée avec Chichen Itza, Uxmal a maintenu son apogée pendant quelque cent cinquante ans, d’environ 800 à 950 ap. J.-C.
L’architecture d’Uxmal est typique du style Puuc, caractérisé par des façades au niveau inférieur très dépouillé et au niveau supérieur plus travaillé.
Les principaux édifices du site sont :

  • la pyramide du Devin ou du Magicien,
  • le quadrilatère des Nonnes,
  • le palais du Gouverneur,
  • la maison des Tortues dédiée au dieu de la pluie Chac.

[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Uxmal de Wikipédia en français (auteurs) [/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »30,28,29,31,32″ disable= »map » headerlegend= »du site d’Uxmal »]

Palenque

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description du site de Palenque[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]P[/dropcap2]alenque est une cité maya qui se situe dans l’État mexicain du Chiapas, près du fleuve Usumacinta. C’est l’un des sites les plus impressionnants de cette culture. Comparée aux autres cités mayas, elle est de taille moyenne : bien plus petite que Tikal ou Copán, elle se distingue néanmoins par son patrimoine architectural et sculptural.
La zone découverte jusqu’en 2005 représente 2,5 km² mais on estime avoir exploré moins de 10 % de la superficie totale de la cité. Il reste encore plus de mille structures couvertes par la forêt. En 1981, le site de Palenque fut désigné parc national. Il a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987.
Palenque est l’un des sites les plus riches du sud du Mexique, à la limite de la péninsule du Yucatán. Parmi les constructions accessibles, on peut noter :

  • la Pyramide des inscriptions,
  • le Palais. Figurant jadis parmi les plus beaux édifices de la période maya classique, le palais de Palenque était à l’état de ruines recouvertes de végétation quand il fut photographié par l’explorateur Alfred Maudslay, il y a plus d’un siècle.
  • le Temple de la Croix,
  • le Temple de la Croix feuillue,
  • le Temple du soleil,
  • le jeu de pelote,
  • le Groupe nord.

L’architecture présente une variante occidentale du style maya.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Palenque de Wikipédia en français (auteurs) [/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »24,21,22,23,25,26,27″ disable= »map » headerlegend= »du site de Palenque »]

Kohunlich

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description du site de Kohunlich[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]K[/dropcap2]ohunlich est un site archéologique d’une ancienne cité maya. Il est situé à environ 65 kilomètres de Chetumal (État du Quintana Roo), dans la région du Rio Bec, tout près de la frontière entre le Mexique et le Belize.
Kohunlich est relativement étendu, environ 2 km², entouré d’une forêt tropicale. Le tracé des édifices et des restes de canalisations d’eau et de citernes laisse supposer que Kohunlich fut une ville importante en son temps. À cet endroit, se trouvent près de 200 monticules, bien que plusieurs d’entre eux restent encore enfouis sous terre et envahis par la végétation.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kohunlich de Wikipédia en français (auteurs)[/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »18,19,20″ disable= »map » headerlegend= »du site de Kohunlich » /]