Fécamp - Bunker en haut de la falaise

Fécamp – Les Blockhaus de la falaise

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description de Fécamp[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]es falaises de calcaire de Fécamp comptent parmi les plus hautes de ce type avec 105 m au cap Fagnet et 120 m en haut de la côte de la Vierge.
Le Cap Fagnet est le point le plus haut de la Côte d’Albâtre, il offre un panorama saisissant sur la mer, les falaises, le port et la ville de Fécamp. Il culmine à 105 m et était autrefois dénommé le « Heurt de Fécamp ». Il est actuellement occupé par un sémaphore de la marine nationale. Depuis le Cap Fagnet la vue s’étend jusqu’à Étretat.
Ce fut notamment un site stratégique à travers les âges avec son oppidum gaulois, dont le fossé est encore visible, le fort Baudouin pendant les guerres de religion, qui fut détruit au XVIe siècle.
[dropcap2 variation= »steelblue »]S[/dropcap2]ur les falaises du Cap Fagnet, les forces allemandes débutent en 1942 la construction d’une batterie de radars (dont le modèle expérimental Mammut qui ne fut jamais opérationnel) dans le cadre du mur de l’Atlantique. On peut encore observer aujourd’hui l’important dispositif construit pour les radars, dont les bunkers.
D’imposants blockhaus de l’Organisation Todt pour le mur de l’Atlantique sont toujours accessibles en visites guidées, dont l’embase de l’imposant radar allemand Mammut FuMO51 sur abri type V 143 de la Kriegsmarine.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cap Fagnet de Wikipédia en français (auteurs) [/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »332,336″ disable= »map » headerlegend= »de Fécamp »]