Normandie - Les plages du débarquement

Omaha Beach

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description d’Omaha Beach[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]O[/dropcap2]maha Beach est l’appellation utilisée par les Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale pour désigner l’une des cinq plages du débarquement de Normandie. Affectée aux troupes américaines, elle est celle où les Alliés perdirent le plus de troupes ce qui lui vaut le surnom de « bloody Omaha » (Omaha, la sanglante) ou encore « the Beach of blood ».
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]ongue de huit kilomètres, la zone de débarquement s’étendait sur la côte occidentale du Calvados, depuis Sainte-Honorine-des-Pertes à l’est jusqu’à Vierville-sur-Mer à l’ouest, sur la rive droite de l’estuaire de la Douve. L’objectif à Omaha était de s’emparer et, ensuite, de tenir une tête de pont de huit kilomètres de profondeur entre Port-en-Bessin et la Vire et, dès que possible, de faire la jonction à l’est avec les Britanniques et à l’ouest avec le VII Corps américain débarqué à Utah Beach afin d’établir une tête de pont continue sur la côte normande.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Omaha Beach de Wikipédia en français (auteurs) [/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »200,201″ disable= »map » headerlegend= »d’Omaha Beach »]