Archives par mot-clé : 360

Locronan – La place centrale

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description de Locronan[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]ocronan est un petit village de caractère du département du Finistère.
L’important patrimoine architectural de Locronan, préservé très précocement, a permis au village d’être membre du réseau des petites cités de caractère. Locronan est aussi aujourd’hui gratifié du label des plus beaux villages de France.
[dropcap2 variation= »steelblue »]A[/dropcap2]utour de l’église, les toits du village sont des œuvres d’art. La place, dotée en son centre de l’ancien puits communal, longtemps seule source d’eau potable de la cité, prend toute sa dimension chaque deuxième dimanche de juillet lors des Troménies, mais encore plus toutes les six années lors de la Grande Troménie (la dernière a eu lieu en 2007, la prochaine en 2013). La place est bordée de 14 maisons en granit qui composent un ensemble architectural remarquable, témoignant de la richesse des marchands de toile et autres notables qui les firent édifier aux XVIIe siècle et XVIIIe siècle dont le Bureau des toiles et l’hôtel de la Compagnie des Indes.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Locronan de Wikipédia en français (auteurs) [/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »77″ disable= »map » headerlegend= »de Locronan »]

Pointe de Pen-Hir

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description de la pointe de Pen-Hir[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]a pointe de Pen-hir (bret. Beg Penn Hir) est une pointe de Bretagne dans la presqu’île de Crozon. Elle est située au sud-ouest sur le territoire de la commune de Camaret-sur-Mer. Par temps clair on peut voir jusqu’à la pointe du Raz et l’île de Sein, ainsi que jusqu’à l’île d’Ouessant et la pointe Saint-Mathieu. Les falaises à pic, hautes, avec une différence de niveau d’environ 70 mètres avec la mer d’Iroise, sont pour cette raison utilisées pour l’escalade.
En contrebas de la pointe se trouvent les « Tas de Pois » : Grand Dahouët, Petit Dahouet, Penn-Glaz (tête verte), Chelott, Bern-Id et Ar Forc’h (la Fourche). Cet avancement fut anciennement nommé à cause de leur forme Pézeaux ou Tas de Foin avant d’être rebaptisé au milieu du XIXe siècle en Tas de Pois.
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]e Monument aux Bretons de la France libre, dite Croix de Pen-Hir est un monument commémoratif aux Bretons de la France libre, inaugurée dans les années 1960 par le Général de Gaulle.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pointe de Pen-Hir de Wikipédia en français (auteurs) [/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »71,72,73″ disable= »map » headerlegend= »de la pointe de de Pen-Hir »]

Morgat – L’anse de Morgat à marée basse

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description de Morgat[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]e village de Morgat se situe sur la commune de Crozon dans le Finistère en France. C’est un ancien petit village de pêcheurs Morgat devenu port sardinier, puis thonnier important dans les années 1960-1970, avant la régression des sardines, puis des thons.
Il est peu à peu devenu une station balnéaire, à partir de la fin du XIXe siècle, sous l’impulsion de la construction des débuts d’une station balnéaire en 1883 par Armand Peugeot.
On peut encore admirer tout au long du Boulevard de la Plage, les manoirs construits au XIXe siècle et début du XXe siècle par de riches familles parisiennes qui ont suivi la famille Peugeot.
L’anse de Morgat est située en baie de Douarnenez et est limitée par Crozon à l’Est et la pointe du Kador (Beg ar Gador) à l’ouest.
[dropcap2 variation= »steelblue »]U[/dropcap2]ne plage de sable fin s’étend au nord finissant en galets côté Crozon où le niveau du sable baisse depuis que les travaux d’agrandissement du port ont modifié les caractéristiques hydrodynamiques de l’anse de Morgat.
Morgat est réputée pour ses grottes, dont la couleur rouges et rosée sont dues aux oxydes des de fer. La renommées de ces grottes est due aux carnets de voyages des nombreux visiteurs de la Presqu’île de Crozon qui comme Gustave Flaubert, en 1847, décrivait sa visite des grottes marines de Morgat : « la barque roulait à la godille, on se sentait entraîné vers un royaume nacré, étrange, comme dans un couloir magique ».
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Morgat de Wikipédia en français (auteurs) [/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »64″ disable= »map » headerlegend= »de Morgat »]

Cap de la Chèvre – L’observatoire

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description du Cap de la Chèvre[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]e cap de la Chèvre (ou Beg Penn ar Roz en breton) est le cap méridional de la presqu’île de Crozon, dans l’ouest de la Bretagne.
Orienté vers le sud, ce cap fait face à la côte nord du cap Sizun et ferme la baie de Douarnenez (limite Nord-Ouest de la Baie).
Ce site classé pour son paysage exceptionnel, faite partie du Parc naturel régional d’Armorique.
[dropcap2 variation= »steelblue »]C[/dropcap2]ouvert d’une lande rase à bruyères (Bruyère cendrée) et ajoncs (Ulex gallii) et (en arrière plan) de pins maritime et buissons, le cap a conservé un aspect sauvage bien qu’accueillant également un sémaphore (géré par la marine nationale)
Un peu en arrière, mieux protégés des vents, on trouve quelques villages ou bourgs aux maisons basses typiques, de granit et toits d’ardoises.
Au bout du cap, par beau temps on peut apercevoir sur la gauche le cap Sizun et l’île de Sein, l’ensemble de la baie de Douarnenez, la pointe de Pen-Hir, la pointe Saint-Mathieu et les îles Ouessant et Molène, et à droite les « tas de pois » (alignements d’îles rocheuses) et les falaises qui cachent l’entrée du port de Camaret.
Le cap de la Chèvre a fait l’objet dans les années 1990-2000 de mesures de restauration du paysage de lande rase (dont le sol avait été dégradé par une surfréquentation touristique non canalisée). Il verra prochainement[Quand ?] la réintroduction de moutons qui viendront entretenir les landes du Conservatoire du littoral.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cap de la Chèvre de Wikipédia en français (auteurs) [/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »33″ disable= »map » headerlegend= »du Cap de la Chèvre »]

Habitation Clément – La maison principale

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description de l’Habitation Clément[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]’habitation Clément est une ancienne habitation sucrière située en Martinique, sur la commune du François.
La propriété, appelée Domaine de l’Acajou, comprend trois parties :

  • l’ancienne distillerie du rhum Clément (maintenant reconvertie en musée),
  • les chais de vieillissement du rhum Clément (toujours utilisés actuellement),
  • des bâtiments d’habitation (dont certains sont ouverts à la visite).

Sous sa forme actuelle, la distillerie a été fondée par Homère Clément. Rapidement, le rhum Clément acquit une réputation internationale qu’il conserve aujourd’hui. Le rhum Clément n’est désormais plus distillé sur place, mais le vieillissement y est toujours réalisé.
La construction, datant de la fin du XVIIIe siècle, début XIXe siècle, est d’architecture antillaise traditionnelle. Le mobilier intérieur est de style compagnie des Indes.
Le domaine s’étend sur un terrain de 300 hectares. Le parc botanique de 17 hectares est ouvert au public, il comprend arbres et plantes tropicales.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Habitation Clément de Wikipédia en français (auteurs)[/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »185,184,182,183″ disable= »map » headerlegend= »de l’Habitation Clément »]

Anse Couleuvre et Anse Céron

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description de l’Anse Couleuvre et de l’Anse Céron[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]E[/dropcap2]ncaissée aux pieds de grandes falaises, l’Anse Couleuvre abrite deux très belles plages sauvages de sable noir, à l’ombre d’une nature exubérante.
[dropcap2 variation= »steelblue »]A[/dropcap2]u nord du bourg du Prêcheur, la route côtière s’achève au pied des falaises. Sur votre gauche, derrière un rideau de cocotiers et de raisiniers : l’Anse Céron.
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »170,171,172,173″ disable= »map » headerlegend= »de l’Anse Couleuvre et de l’Anse Céron »]

Presqu’île de la Caravelle – Phare de la Caravelle

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description de la Presqu’île de la Caravelle[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]a presqu’île de la Caravelle est une presqu’île de Martinique située sur la côte atlantique et sur la commune de La Trinité. Caractérisée par des champs de canne à sucre, elle recèle à son extrémité la Réserve naturelle de la Caravelle et ses chemins de randonnées mènent au bord d’une mangrove au pied des ruines du château Dubuc, ancienne « habitation » de colons esclavagistes.
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »157,158″ disable= »map » headerlegend= »de la Presqu’île de la Caravelle »]

Presqu’île de la Caravelle – La Mangrove

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description de la Presqu’île de la Caravelle[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]a presqu’île de la Caravelle est une presqu’île de Martinique située sur la côte atlantique et sur la commune de La Trinité. Caractérisée par des champs de canne à sucre, elle recèle à son extrémité la Réserve naturelle de la Caravelle et ses chemins de randonnées mènent au bord d’une mangrove au pied des ruines du château Dubuc, ancienne « habitation » de colons esclavagistes.
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »142,141″ disable= »map » headerlegend= »de la Presqu’île de la Caravelle »]

La Grande Anse des Salines

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description de la Grande Anse des Salines[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]S[/dropcap2]ituée sur la commune de Sainte-Anne (en Martinique) la plage des Salines est extrêmement appréciée des habitants locaux, et des touristes qui la qualifient souvent de « plus belle plage des antilles ». D’après un comptage routier, ce site receverait près de 2 millions de visiteurs par an.
Située à 5 kilomètres au sud du bourg, la plage s’étire sur plus d’un kilomètre. La partie boisée du site fait partie de la forêt Domaniale du Littoral, issue des cinquante pas géométrique. La largeur de cette zone boisée est de 83 mètres. De fait cette partie est gérée par l’Office national des forêts (ONF).
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Plage des Salines de Wikipédia en français (auteurs) [/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »135,136,137,138″ disable= »map » headerlegend= »de la Grande Anse des Salines »]

Paris – Le Carrousel du Musée du Louvre

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description du Musée du Louvre[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]e musée du Louvre est l’un des plus grands musées du monde et le plus grand musée de Paris par sa surface de 210 000 m² dont 60 600 consacrés aux expositions. Situé au cœur de la ville, entre la rive droite de la Seine et la rue de Rivoli, dans le Ier arrondissement, le bâtiment est un ancien palais royal, le palais du Louvre. La statue équestre de Louis XIV constitue le point de départ de l’axe historique, mais le palais n’est pas aligné sur cet axe. Le Louvre possède une longue histoire de conservation artistique et historique de la France, depuis les rois capétiens jusqu’à nos jours.
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]a place du Carrousel est une place de Paris située à l’ouest du palais du Louvre. Elle tient son nom d’un spectacle d’équitation militaire, donné en ce lieu par Louis XIV du 5 au 7 juin 1662, à l’occasion de la naissance de son fils le Grand Dauphin1. Elle se confond avec l’avenue du Général-Lemonnier.
L’arc de triomphe du Carrousel domine aujourd’hui cette esplanade qui, du fait de la disparition des Tuileries en 1883, s’est ouverte sur un Paris toujours plus lointain. L’arc de triomphe du Carrousel fut édifié entre 1806 et 1808 pour servir d’entrée d’honneur au château des Tuileries.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Articles Musée du Louvre de Wikipédia en français (auteurs) et Place du Carrousel de Wikipédia en français (auteurs) [/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »210″ disable= »map » headerlegend= »du Musée du Louvre »]