Archives par mot-clé : Balaruc les Bains

Sète – Sète de nuit

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description de Sète[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]S[/dropcap2]ète (en occitan Seta) est une commune française située dans le département de l’Hérault et la région Languedoc-Roussillon. Par sa population, Sète est la 152e commune de France, et la troisième de l’Hérault.
Sète est une ville très touristique, notamment durant la période estivale connue principalement pour son port de pèche. Appelée « l’île singulière » (expression due à Paul Valéry), Sète a vu naître des artistes comme Paul Valéry, Georges Brassens, Manitas de Plata, Jean Vilar, Pierre Nocca, ou les frères Di Rosa.
[dropcap2 variation= »steelblue »]H[/dropcap2]aut de 183 m, le belvédère de Saint Clair, offre un panorama exceptionnel sur la mer, la ville de Sète quadrillée par ses canaux et construite autour de ses ports.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sète de Wikipédia en français (auteurs) [/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »524″ disable= »map » headerlegend= »de Sète »]

Etang de Thau – Nuit sur l’étang depuis Balaruc-les-Bains

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description de l’étang de Thau[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]’étang de Thau (en occitan : Estanh de Taur) ou bassin de Thau est le plus grand étang de la région Languedoc-Roussillon. Il a une superficie d’environ 7 500 hectares et une profondeur moyenne de cinq mètres (le point le plus profond étant le trou de la Bise qui atteint la profondeur de 32 m). Sa grandeur et ses profondeurs, qui le distinguent des étangs de la région, s’expliquent par la géomorphologie du secteur ; il est le synclinal d’un plissement dont l’anticlinal est la montagne de la Gardiole au nord-est. Il est relié à la mer Méditerranée par des graus à Marseillan (le Pisse Saumes) et à Sète.
[dropcap2 variation= »steelblue »]B[/dropcap2]alaruc-les-Bains est construit sur les rives de l’Étang de Thau. Elle fait partie des trois stations thermales de l’Hérault avec Avène et Lamalou-les-Bains.
Les eaux chaudes (34-40 °C) qui remontent par des failles contiennent des oligo-éléments. C’est une eau thermale chlorurée sodique faible, riche en calcium et en magnésium3, dont les propriétés sur les problèmes articulaires (rhumatisme et traumatismes ostéo-articulaires) sont reconnues par la médecine.
La boue de l’étang de Thau, qui borde Balaruc, est aussi utilisée.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Étang de Thau de Wikipédia en français (auteurs) [/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »324,325,326″ disable= »map » headerlegend= »de l’étang de Thau »]

Etang de Thau – Soleil couchant à Balaruc-les-Bains

[fancy_header3 variation= »steelblue »]Description de l’étang de Thau[/fancy_header3]
[dropcap2 variation= »steelblue »]L[/dropcap2]’étang de Thau (en occitan : Estanh de Taur) ou bassin de Thau est le plus grand étang de la région Languedoc-Roussillon. Il a une superficie d’environ 7 500 hectares et une profondeur moyenne de cinq mètres (le point le plus profond étant le trou de la Bise qui atteint la profondeur de 32 m). Sa grandeur et ses profondeurs, qui le distinguent des étangs de la région, s’expliquent par la géomorphologie du secteur ; il est le synclinal d’un plissement dont l’anticlinal est la montagne de la Gardiole au nord-est. Il est relié à la mer Méditerranée par des graus à Marseillan (le Pisse Saumes) et à Sète.
[dropcap2 variation= »steelblue »]B[/dropcap2]alaruc-les-Bains est construit sur les rives de l’Étang de Thau. Elle fait partie des trois stations thermales de l’Hérault avec Avène et Lamalou-les-Bains.
Les eaux chaudes (34-40 °C) qui remontent par des failles contiennent des oligo-éléments. C’est une eau thermale chlorurée sodique faible, riche en calcium et en magnésium3, dont les propriétés sur les problèmes articulaires (rhumatisme et traumatismes ostéo-articulaires) sont reconnues par la médecine.
La boue de l’étang de Thau, qui borde Balaruc, est aussi utilisée.
[div style= »text-align:right »]Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Étang de Thau de Wikipédia en français (auteurs) [/div]
[nextgen_portfolio_list thumb= »medium » offset= »0″ showposts= »9″ pictures= »323,322,327″ disable= »map » headerlegend= »de l’étang de Thau »]